Les 12 et 13 avril, treize nouvelles sources ont été échantillonnées dans le Cantal et une en Aveyron. Avec ma collègue, nous avons parcouru 330 km afin de récolter les diatomées.

Nous avons goûté des eaux finement pétillantes comme celles de la source minérale d’Apcher (à 2 km du bourg de Drugeac) appelée également la « Fontaine aux mille bulles » mais également échantillonné des diatomées dans une source cachée derrière une cascade comme à Salins.

   Mesures physico-chimiques de la source Font Sainte à St Martin Valmeroux

     Source Font Salade à Jaleyrac: source située dans un bâtiment.

Le manque de lumière a limité le développement des diatomées.

A Cassuéjouls (12), nous avons été étonnées par la faible minéralisation de la source de la Côte (37 µS/cm) qui était réputée pour ses vertus thérapeutiques car elle est riche en Fer.

         

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web